Lutter efficacement contre la vergerette annuelle - Biodiversia Sàrl

Bien que la vergerette annuelle semble être une plante gracile, il est important de la sarcler tôt, y compris les racines. Une plante de vergerette annuelle produit jusqu’à 50'000 graines, c’est pourquoi il est important d’éliminer chaque plante. Les plantes coupées sont capables de faire mûrir des graines fertiles après le sarclage. Pour cela il est recommandé, suite à celui-ci, de bien emballer les plantes en fleurs dans un sac plastique et l’entreposer fermé. Après avoir éliminé les plantes sur une zone, il est important de la contrôler plusieurs fois et de re-contrôler les années suivantes.

Attention !  Si la vergerette est uniquement fauchée au cours des années, elle se transforme en une plante buissonnante et très florissante.  Le seul moyen d’éviter la floraison, la production de graines et la dissémination est de la faucher plusieurs fois par année. Les interventions répétées sont inévitables. Seulement à la fin il faut faucher la surface contaminée et bien nettoyer la machine après l’emploi.

Les surfaces fortement infestées doivent être entièrement assainies (scalper superficiellement la végétation) et ensemencées de suite avec un mélange adapté au site. Selon quand ce travail est effectué, il faudra encore éliminer les tiges de vergerettes avec des fleurs et graines et les jeter avec les ordures ménagères.

Groupe de rosettes de vergerettes en mars - Biodiversia Sàrl

Groupe de rosettes de vergerettes en mars

Rosette de feuilles de vergerettes - Biodiversia Sàrl

Rosette de feuilles de vergerettes

Le sarclage de la vergerette - Biodiversia Sàrl

Le sarclage de la vergerette:  Le plus efficace est d’avoir recours à un petit sarcloir, un petite pioche ou l’outils spécialement développé pour cela le  « Couteau désherbeur bernois » (Disponible sur www.neeser.swiss)

La vergerette annuelle doit être arrachée avec ses racines -  Biodiversia Sàrl

La vergerette annuelle doit être arrachée avec ses racines. 

La plante de jardin cherche de l’espace

La vergerette annuelle, provenant d’Amérique du Nord, a été introduite en tant que plante ornementale en Europe au 17ème siècle. Cette plante rudérale n’est plus proposée comme plante ornementale aujourd’hui mais elle s’est établie en dehors des agglomérations depuis longtemps. Actuellement elle se propage fortement et menace la biodiversité. La vergerette amoindrit la qualité des fourrages issus des prairies et pâturages. Sans être toxique pour le bétail, elle n’est pas mangée et trouve ainsi des conditions favorables pour son expansion dans les prairies.

La vergerette annuelle colonise les bords de routes, les chemins forestiers, les talus, les voies ferrées, les prairies, les friches urbaines et agricoles, les toitures végétalisées et forme parfois des populations très denses.  La dissémination a lieu au travers les graines dispersées par le vent. Une fois fauchée, la vergerette forme à nouveau une hampe florale avec jusqu’à 50'000 graines.


Les données de cette page se basent sur des expériences personnelles, sur des images  et sur des données disponibles ici  

© Les droits des photos et des illustrations appartiennent à Biodiversia Sàrl
L’utilisation des images est possible avec la mention de la source « Biodiversia Sàrl, Langenthal, Suisse »